Des centaines de Belges pourraient être épiés via des images de caméras de surveillance privées diffusées illégalement sur le site web russe Insecam.org. Le secrétaire d’État en charge de la protection de la vie privée Philippe De Backer (Open VLD) juge la situation préoccupante et entend faire intervenir la Computer Crime Unit de la police fédérale, rapportent vendredi Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Le site web en question représente une mine d’or pour les voleurs et kidnappeurs qui peuvent observer les habitudes de leurs victimes potentielles à travers les images diffusées sur le site. Ces dernières, qui proviennent de caméras de surveillance privées, montrent une petite centaine de lieux en Belgique, comme des jardins privés, des cafés ou encore des bureaux.